×
Ce que raconte un collaborateur du service client au café
  • 05 Fév 2019
  • Temps de lecture : 6 minutes
Travailler chez Coolblue

Ce que raconte un collaborateur du service client au café

Ce n’est pas pour rien que Coolblue est né lors d’une soirée au café. Tout le monde le sait : les meilleures conversations sont celles qui ont lieu autour d’une bière. Sans même vous en rendre compte, vous commencez à discuter avec quelqu’un et la fameuse question tombe : « Tu fais quoi dans la vie ? » Pieter a la réponse parfaite.

Comment est-ce que tu expliques ton travail lors de tes soirées ?

Je leur dis que je suis collaborateur Service Client chez Coolblue.

Et en français, ça veut dire quoi ?

Je suis payé pour surfer sur Facebook ! C’est devenu ma phrase standard. Je tiens à l’œil les pages Facebook et Twitter de Coolblue pour résoudre les problèmes de nos clients. En fait, je réponds directement aux questions lorsqu’elles sont posées, derrière l’écran de mon ordinateur. Que ce soit en néerlandais, français, anglais ou s’il le faut, en anversois.

Et comment tu t’y prends ?

C’est simple : en aidant et en réfléchissant aux questions que nous posent les clients.

Quel genre de questions ?

La plupart du temps, on nous pose des questions sur les livraisons : « Quand mon paquet arrivera-t-il ? » ou « Où arrivera-t-il ? » En gros, tout ce qui concerne l’adresse et la date des livraisons. Il y a aussi des questions sur les produits défectueux : comment les renvoyer, combien de temps ça va durer… Nous recevons aussi des questions sur les produits mêmes. Cette télévision prend-elle en charge la 4K ? Chaque jour, nous recevons des questions très diversifiées.

Quelle est la première chose que tu fais en arrivant ?

Je regarde d’abord les derniers messages qui sont rentrés. Je les lis sans sourciller, parfois avec un soupir, et je réfléchis à la meilleure manière d’aider cette personne. Je réponds tout de suite afin d’assister au mieux le client et trouver une solution à son problème.

Tu ne commences pas par prendre un café ?

Haha, c’est sûr. Chaque matin, je passe d’abord par la cantine pour commencer à travailler de bonne humeur, avec une bonne tasse de soupe au potiron dans le ventre. Je commence par lire un message et hop, c’est parti.

Qu’est-ce qui te donne toujours le sourire ?

J’aime vraiment les gens qui présentent leur problème de manière originale. Des personnes qui ne sont pas nécessairement en colère. Elles formulent leurs problèmes d’une telle manière qu’il est facile d’y réagir. Ces clients relativisent déjà à l’avance, ce qui facilite vraiment le dialogue. À côté de ça, j’aime aussi les clients qui sont très contents de leurs cartes ou paquets et n’hésitent pas à partager leur joie sur les réseaux sociaux. Je dois avouer qu’à ces moments-là, je me sens quand même un peu fier.

À quoi ressemble ton équipe?

En ce moment, nous sommes douze. La moitié constituée de vétérans chevronnés, tandis que l’autre moitié vient de commencer. Nous sommes une unité distincte au sein du service client, avec une propre équipe et des dossiers clients uniques. Cependant, on remarque rapidement qu’il y a beaucoup d’éléments communs avec les équipes Téléphone ou Mail, car nos clients passent par là après le premier contact sur les réseaux sociaux.

Aides-tu aussi les autres à s’améliorer ?

Eh bien, j’ai évolué d’un poste au sein du service client Téléphone vers cette fonction-ci. J’essaie toujours d’aider les autres avec l’aspect créatif qui accompagne cette fonction, parce que c’est un aspect très important. Comment donner une « réponse Coolblue » aux clients ? J’essaie de transmettre ce feeling aux Coolblueurs qui viennent de commencer. Tout pour un sourire.

Avant cet interview, quelle est la question la plus bizarre que tu aies jamais reçue sur ta fonction ?

« C’est vraiment ton travail ? » est une question que j’ai beaucoup entendue, mais la meilleure date de la fois où quelqu’un m’a demandé si Coolblue vendait également de la nourriture pour chiens. Je devrais peut-être en discuter avec nos Consultants Médias…

Quels conseils donnerais-tu à quelqu’un qui voudrait bosser chez Coolblue ? 

Écrire de manière créative et fluide et avoir une bonne dose d’empathie, c’est un bon début. La capacité de réfléchir rapidement à la bonne solution est un autre atout. Une vision du monde originale, ça aide aussi. Oh, et surtout : être bilingue et avoir envie d’un job génial.

Ananas et pizza, ça t’évoque quoi ?

Je trouve ça délicieux. C’est vraiment un de mes plats préférés. En fait, j’aime tout ce qu’on met sur une pizza. Oui, même les anchois. #hatersgonnahate

Vous voulez aussi une bonne histoire à raconter lors de votre soirée ? Ou un chouette travail ? Allez sur Travailler chez Coolblue et découvrez les dernières offres d’emploi chez Coolblue. Et oui, nous cherchons toujours des Collaborateurs Service Client !

Les Nouvelles

Toutes chaudes.